Skip to main content

Un week end bourguignon pour les normands

Les participants se sont retrouvés le vendredi en début d'apres-midi sur l'autoroute A13, destination la Bourgogne. Quelques parisiens nous rejoignent au péage de Fleury, et profitent de la première animation gracieusement proposée par la gendarmerie. Séduits par nos beaux jouets ils nous ont donc offert la totale.

Arrivée dans la soirée dans la sympathique auberge du Camp Romain perdue dans la campagne au sud de Beaune qui nous restaure agréablement avec les spécialites culinaires de la région.

C'est le samedi que les choses sérieuses débutent.

  • Nous commençons par visiter une veuve (en tout bien tout honneur ! ) En effet elle fabrique un délicieux vin pétillant, et la visite de ses installations nous a emballés ! Notre guide était dynamique, compétent et sympathique, la visite se terminant par une dégustation sur les pelouses entourant l'entreprise. Bravo à toute l'équipe de la Veuve Ambal.
  • A midi, un petit détour nous amène à Santenay, où nous sommes fort bien accueillis , la mairie nous ayant autorisé à stationner sur la place du village autour du jet d'eau.
  • Déjeuner sur la terrasse du restaurant « Le Terroir » , établissement plus que sympathique qui avait poussé la gentillesse jusqu'à décorer nos menus avec de petites figurines 911.
  • Enfin en début d'après midi, nous rejoignons Savigny les Beaunes, but de notre voyage, pour visiter le château de monsieur Pont. Cet homme est bourguignon, vigneron, chatelain, ancien coureur automobile, et enfin collectionneur car il a pris soin de conserver ses plus belles montures.
  • On aurait pu penser que cela suffirait à occuper un honnete homme ? Erreur ! Il a également agrémenter le parc du château avec une collection d'avions de chasse, qui vont du Mirage au Mig !
  • Pour les amateurs de deux roues il a également une très belle collection de motos, dont une « Hercules » à moteur Wankel qui est une pièce plus que rare.
  • Retour à notre auberge en fin de journée, où les plus dynamiques font un petit plongeon dans la piscine avant les plaisirs gastronomiques du soir.

Le lendemain matin, destination Nuits st Georges.

  • Je ne sais pas comment font les bourguignons pour donner à leurs villages des noms qui vous agacent agréaablement les papilles et vous donnent une soif assez irrésistible. Pourtant si nous allons dans ce site ce n'est pas pour le vin ! En effet les bourgignons savent ègalement produire diverses liqueurs dont le cassis. Une petite pensée pour ce chanoine dijonnais qui en fit une telle consommation que son nom restera celui de cette boisson !
  • Après dégustation, modérée bien sur, nous allons jouer avec nos autos sur une petite route sympa , avec des virages comme on les aime, et des paysages de campagne très plaisants. On s'est si bien amusé que l'on regrette presque d'etre arrivé si vite au château de Chailly.
  • Mais là, accueil royal ! Stationnement de nos autos dans la cour intérieure du château, où nous veillons à leur alignement parfait, avant de rejoindre notre salle à manger privée. Je ne vous détaillerai pas le menu, mais je veux vous faire part d'une de mes découvertes lors de ce repas : « l'oeuf de poule cuit basse température, oignons confits et émulsion aux champignons ». Un délice plus qu'original dont le chef nous a gentiment communiqué quelques éléments de la recette : cuisson à 63° pendant 60 minutes. (!!!)

C'est fou comme le temps passe vite quand on est dans un cadre agréable avec des amis unis par la meme passion pour l'automobile. Il va falloir penser à prendre la route du retour, plusieurs d'entre nous reprenant leur activité le lundi matin.

François Aerts.

Suivre Porsche Club Normandie